LA NAISSANCE DE JEROBOAM RACONTÉE PAR FRANÇOIS HÉNIN, propriétaire des parfumeries Jovoy et des parfums Jovoy et Jeroboam.

Lorsque je vais à Paris pour les collections, je visite religieusement la parfumerie Jovoy où l'on peut trouver plus de 150 marques de parfums de niche.  Un véritable pays des merveilles où j'ai découvert un parfum extraordinaire qui s'appelle Origino de la marque Jerobaom.  Je l'ai porté, puis importé et c'est devenu le best seller du comptoir H Parfums d'Henriette L.  Découvrez l'histoire de ce parfum et de la marque Jeroboam avec François Hénin que j'ai eu le plaisir de rencontrer à Paris en janvier 2018.

 François Hénin

François Hénin

ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS HÉNIN

 

La marque de parfums Jeroboam serait née d'un jeu entre la parfumeuse Vanina Murraciole et vous, cela m'intrigue

L’histoire de Jeroboam est très simple. Comme vous le savez, il y a environ 25% des gens sur la planète qui sont anosmiques au musc. Ils ne sentent pas le musc. Pour eux, les muscs sont totalement “inaudibles” ou "assourdissants". La taille des molécules de muscs est gigantesque par rapport à l'opposé, la bergamote qui est toute petite. Et bien, certains nez n’envoient pas l’information au cerveau. Et donc, on est sourd.  Le lien entre l’olfactif et l’auditif est très intéressant. On dit qu’un parfum est sourd lorsqu'on ne l’entend pas, ne le ressent pas. 

Un jour je demande à Vanina Muracciole qui est la parfumeuse de Jeroboam : “Écoute Vanina, j’ai un petit doute, je connais pas très bien les muscs, tu peux me faire un petit cocktail de muscs, j’ai l’impression que je ne les sens pas bien. Et comme je vends des parfums, j’aimerais savoir de quoi je parle, le mémoriser et puis pouvoir l’identifier dans les parfums.” Elle me répond que les muscs, il y en a dans tous les parfums parce que s’il y en a pas, ça ne tient pas. C’est pour ça que tous les parfums qui se disent 100% naturels et organiques ne tiennent pas… ou alors c’est très dosé avec de fortes concentrations de santal, de patchouli, des trucs lourds.  

Un cocktail de muscs pour anosmiques, cela sentait quoi pour vous ?

Vanina me remet donc un cocktail de muscs agrémenté de quelques notes, sans quoi cela aurait été tristounet.  Je le sens et je ne me roule pas à terre en me disant que c’est le truc du millénaire.  Je le porte sur moi et sans déconner, je vais dans le resto où je vais pratiquement tous les jours et là, la serveuse me dit à la blague : “Vous sentez bon aujourd’hui !”  Je porte ensuite ce cocktail plusieurs fois, tout le monde me fait des compliments, mais moi je ne le sens pas très bien et je l’oublie parce que c’est tellement des grosses molécules que je m'y accoutume.  Ce qui est marrant, c’est que les gens s’arrêtent pour me demander ce que je porte.  Attention, ce n'est pas trop intrusif non plus. Ça reste une fragrance un peu propre, un peu salée, un peu boisée, mais elle a une belle vibration et les gens la remarquent de manière très positive.

 Vanina Murraciole, parfumeuse 

Vanina Murraciole, parfumeuse 

Comment êtes-vous passé du cocktail "Origino" à une marque ?

Au départ, je ne sais pas quoi faire avec ce cocktail, mais j'ai le sentiment qu’il faut faire quelque chose. Et puis je réfléchis, je discute avec les uns et les autres, j’ai une idée et je dis à Vanina : “Viens me voir, j’ai une surprise, on va créer une marque". Le concept c’est que Origino (le cocktail de muscs), c’est le coup de coeur, c’est la base de tout, c’est l’extrait ultra-saturant et très concentré de ce qu’on retrouve dans tous les autres parfums. Et de là, je me dis qu’on peut s’en servir comme tout dans la vie, on peut le porter seul ou bien accompagné. Parce que s’il y a un cologne que vous adorez mais qui est totalement infidèle sur votre peau, et bien vous pouvez mettre Origino et ensuite mettre votre cologne par-dessus et ça va donner un volume, une longévité nouvelle. C’est très commun que les gens mélangent deux parfums. C’est perçu comme un péché capital pour tous les français puristes mais c’est ce que font tous nos amis du Moyen-Orient. Donc je dis à Vanina, partons du principe que tous les muscs sont un peu les traits d’union entre tous les parfums — on va donner les noms de nos parfums en Esperanto, qui est la langue universelle. C’est le clin d’oeil au fait que vous retrouverez Origino en partie ou en totalité, dans tous les autres parfums Jeroboam.

Jeroboam se vend à merveille, pourquoi selon vous ?

Le secret de Jeroboam, c’est qu’on a cassé la pyramide traditionnelle du parfum: notes de tête, notes de coeur, notes de fond. Nous avons dénaturé volontairement la structure pyramidale en noircissant la tenue.  On a exagéré terriblement le fond, on a travaillé le coeur, car chaque parfum de Jeroboam est différent, chacun a son profil olfactif et son histoire, et il y a vivement de la tête pour créer l'envolée.  C’est le point d’honneur de Vanina, de bien travailler les notes de tête.  Elle dit:  “Ton truc c’est comme une montgolfière, si tu mets pas suffisamment d’air chaud dedans, tu décolleras pas.  Une fois que t’es en l’air, c’est bon, tu t’en fous des notes de tête mais il faut qu’elles se soient envolées, il faut qu’elles décollent."

Vanina Murraciole est la parfumeuse de Jeroboam mais elle crée aussi pour des maisons de haute parfumerie. Elle travaille avec une finesse extrême, et avec des belles matières.  

all.jpg

 

 

Les parfums Jeroboam sont disponibles au comptoir H Parfums de la boutique Henriette L et en ligne sur hparfums.com

Texte:  Louise Lamarre

 

 

Louise Lamarre